Mesure des stocks grâce à la cubature par drone

Mesure des stocks grâce à la cubature par drone

À mesure que les technologies s’affinent et se perfectionnent et que les logiciels peuvent tirer parti puissance accrue et sans cesse miniaturisée, le drone trouve sa place dans des champs d’application toujours plus large. La cubature par drone dans les domaines de l’architecture, de l’agriculture ou des travaux publics en est un exemple particulièrement pertinent.

Qu’est-ce que la cubature ?

Commençons par une courte définition, afin de mettre les choses au clair. La cubature est un calcul géométrique qui permet de réduire un solide donné en un cube équivalent en volume. En gros, il s’agit de se faire une idée qui soit la plus précise possible de la quantité de matière à disposition dans un volume donné. Elle est traditionnellement effectuée par des géomètres via des techniques de relevés topographiques.

La cubature, c’est le futur

Les relevés topographiques classiques, appelés « levés topographiques » sont utilisés depuis des dizaines d’années dans le monde du génie civil et comportent plusieurs inconvénients :

[photo]

1 – La durée : il faut plusieurs heures voire plusieurs jours pour obtenir un résultat final avec utilisation des méthodes classiques.

2 – le coût : conséquence directe du temps de travail nécessaire au levé topographique classique, le coût d’une telle opération relativement élevée.

3 – la précision : la précision des résultats dépendra du temps que l’on aura passé à effectuer les relevés, avec un maximum de points etc.

4 – La nature du terrain : Il arrive souvent qu’une parcelle soit tellement chahutée qu’il devient difficile, voire impossible, d’utiliser un levé topographique classique pour avoir une base de départ (l’état zéro) et qu’il soit préférable à ce stade d’établir une procédure de mesure des cubatures par drone.

[photo]

Les drones, quant à eux, nous débarrassent d’un tour d’hélice de tous les problèmes liés aux méthodes traditionnelles. En effet, un drone bien équipé peut relever une parcelle de 20 ha en moins d’une heure.

Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, la précision n’en souffre pas et s’en trouve même améliorée grâce aux très nombreuses techniques que les drones peuvent combiner grâce à leur logiciel, dont la photogrammétrie.

Enfin, un niveau de sécurité maximal est assuré de par l’absence quasi complète d’intervention humaine dans la totalité du processus.

Comment ça marche ?

Tout commence avec une session de prise de vue du site par le drone (captation). Les photos haute qualité ainsi produites sont traitées et exploitées (nuage de points, orthophoto géo-référencée, modèle 3D etc) et rendues compatibles avec tous les logiciels du marché, comme Autocad, 3dsmax, Maya etc.  Cela permettra d’avoir au cours d’une seule opération : Le modèle numérique de terrain ainsi modélisé qui sera utilisé tel quel par les logiciels de topographie standard ou servira à produire des courbes de niveau.

On comprend rapidement que l’utilisation d’un drone seul au lieu des traditionnels tachéomètres, capteurs GNSS, lidars ou autres échosondeurs facilitera grandement la tâche des bureaux d’études et des géomètres en offrant une solution unique, précise et rapide.

De plus, les survols par drone peuvent être enregistrés et automatisés par géoréférencement afin d’être effectués à une certaine fréquence pour garder un suivi précis et régulier de l’état de vos stocks, sans intervention humaine supplémentaire.

Altidrone, votre partenaire unique pour tous vos relevés de chantier

De par notre expertise dans le drone, la cartographie, la photogrammétrie, la peinture, nous vous proposons un service et incluant tout ce dont vous avez besoin pour obtenir des données fiables et utilisables, le tout dans un délai record. Nous sommes toujours à la recherche des dernières techniques des dernières évolutions pour les mettre à votre service et rendre l’exploitation de vos sites toujours plus efficaces et rentables.

Autres articles

Menu